(pièce pour trois danseurs)

1998

chorégraphie : rita cioffi musique : luca spagnoletti lumière : nicolas barrot costumes : elisabeth twardowski conseil artistique : annie tolleter interprètes : christophe Brombin, sabrina giordano, rita cioffi coproduction : aurélia ,centre chorégraphique national montpellier-accueil studio avec le soutien de la DRAC languedoc roussillon (aide à la création)

pièce programmée aux hivernales d'avignon, au festival de la nouvelle danse d'uzès, à la biennale du val de marne, à la saison danse à montpellier.

"Dans ma chambre, avec le seul désir de m'isoler, comme sur un bateau, moteur éteint, au milieu du lac ... Je regarde le payasage. Dans ma chambre, je sais de quoi j'ai peur. Je reconnais mes désirs. Je suis sincère avec moi-même. J'écoute l'appel de l'extérieur ; je sens le mouvement de tout ce qui s'arrêteau bord de ma chambre. Allongée sur le lit ou bien assise sur une chaise, il faut que je prenne une décision. Je prend toujours mes décision dans ma chambre. Je n'en sors jamais de la même façon. Je change."

_ rita cioffi

"(...) Rita Cioffi invitait le public à entrer dans sa chambre, pour y découvrir une danse de cuisse, brute, musculaire, qui se ramasse et s'écrit noir sur blanc."

_ marie-christine vernay (libération)

"(...) Elle a le corps bien bâti et une danse à son image. Architecturée, vigoureuse, elle marque l'espace avec force."

_ rosita boisseau (le monde)

"(...) la création de Rita Ciofffi est impressionante. Elle et Sabrina Giordano livrent une sorte de journal intime. Corps empreints de vigueur et de sensualité, corps comme empreinte du rêve, avec des gestes échappés de la nuit, de la vie, de la veille. Le tout soutenu par une écriture chorégraphique très rigoureuse et mesurée."

_ a. izrine (danser)